Jurassic Park, plus que jamais d’actualité

jurassic_park_bg

Yep, il s’agit d’un gros sujet aujourd’hui. Comme pour Gone Girl et Tolkien, j’ai lu le livre (oui, Jurassic Park est au départ un livre!) après avoir vu le film (les films). Et c’est très bien comme ça! J’ai été motivée par la sortie en salles de Jurassic World, mais j’ai finalement trouvé que le premier opus était toujours le plus pertinent, avec un thème qui résonne de plus en plus juste dans nos sociétés. Je vais maintenant vous donner mon opinion de néophyte sur ce parc mythique, que ce soit le fond ou la forme!

Il y a eu plusieurs livres, tout comme il y a eu plusieurs films, mais je n’ai lu que le premier, qui correspond à – nommons-le ainsi – Jurassic Park 1.

Jurassic Park 1 m’a beaucoup plu. Je l’ai regardé cet été, lorsque la hype autour de Jurassic World était en train de monter, et j’ai enchaîné avec Jurassic Park 2, qui m’a nettement moins marquée, et Jurassic World au cinéma (j’étais très satisfaite d’avoir enfin le background que sont censés avoir tous les enfants de ma génération). J’ai skippé le 3 quand mon cokotteur m’a montré les scènes-clefs, avec des dinosaures moins vrais que faux et que j’ai checké le synopsis sur Wikipédia.

Je vais spoiler! Je suis désolée mais je suis incapable de me retenir. Je vais faire mon possible! Ah, aussi, cet article semble bien parti pour être long! Brace yourselves…

Ce n’est plus tout frais, mais j’ai aimé l’authenticité du premier film. J’étais clairement une ignorante de tout l’univers de Michael Crichton (l’auteur) et c’est à peine si j’étais au courant qu’il y avait une histoire de clonage. Tout m’a semblé plausible, le fait que le film soit daté a rajouté pour moi un cachet de danger (à l’époque, est-ce qu’on faisait des greffes? où en était-on niveau vaccins?), et si je ne suis pas fan des films sanglants, je me suis vite habituée au stress quasi permanent. Jurassic Park est un thriller, après tout. J’ai aussi apprécié les personnages, que ce soit Grant et Sattler (une femme! une scientifique! en short et bottines! aventurière!), Malcolm, qui se révèle très intéressant en se chargeant de délivrer la morale du film, ou encore les enfants, qui ajoutent ce côté « film pour enfants » et qui servent vraiment dans le basculement de « parc d’attractions » à « enfer » de l’île.

Bonus, je rappelle que dans le film, c’est Lex, la fillette fan de baseball qui méprise les dinosaures, qui se charge de débugger l’ordinateur central et de sauver tout le monde. Il n’y a que deux femmes dans ce film mais elles sont centrales et badass. Yes.

Et personnellement, si j’avais déjà entendu la musique mythique du film, j’étais incapable de la resituer, alors entendre cette musique (tellement appropriée) quand les visiteurs entrent dans ce parc, alors que je vais moi-même enfin découvrir le film qui a marqué l’enfance de tellement de membres de ma génération… J’ai eu l’impression, moi aussi, de rentrer dans un endroit merveilleux.

Et le message, très clairement énoncé par Ian Malcolm tout au long du film, m’a semblé très juste et très actuel : la nature reprend toujours ses droits. Trop d’ambition tue l’ambition, ai-je envie d’ajouter. Ce n’est pas parce que l’on peut faire quelque chose que l’on doit le faire. (trop de clarté tue la clarté?)

Le film est très fidèle au livre. On y reçoit naturellement plus d’explications sur la nature des manipulations génétiques, sur le background des personnages, et sur le fonctionnement du parc. Et particulièrement, et c’est ça qui est intéressant, sur la théorie du chaos de Malcolm. Le livre est très pertinent à la lumière des problèmes environnementaux de notre siècle, et de l’omniprésence de la science. C’est un livre qui fait réfléchir, tout en livrant une histoire haletante. Globalement, le film a changé peu de choses à l’histoire, on retiendra juste que Lex m’a pelé les fesses, que les antagonistes sont encore plus détestables que dans le film, que beaucoup de gens meurent, et que la solution finale est beaucoup plus explosive.

Depuis que j’ai fini de le lire je propose à tous les lecteurs que je connais de se pencher dessus. Tout le monde connaît le film, mais il est tellement populaire aujourd’hui que son message passe un peu à la trappe… Pour preuve, Jurassic World, qui s’assoit en beauté sur les principes de base du premier opus de la trilogie. J’ai beau avoir apprécié le film en tant que film d’action/gros budget, j’ai quand même vraiment regretté sa conclusion. En gros, l’idée que la nature est toute-puissante est complètement détruite par le sauvetage par les raptors, entraînés et fidèles à l’humain. Ca m’a rendue folle! Ce sont des animaux sauvages et si on était minimum cohérent, les raptors se seraient barrés/auraient chassé les humains.

En bref, je vous conseille ce livre! Il n’est pas difficile à lire, et si vous avez grandi avec les films de Jurassic Park, il permettra de rafraîchir une histoire que l’on connaît parfois trop superficiellement.

J’aimerais aussi beaucoup lire votre avis sur ce livre/ film, puisque j’ai sûrement été influencée par le fait de l’avoir vu « tard » et d’avoir lu après le visionnage du film… Laissez-moi des commentaires!

Cet article a été initialement publié sur le blog  Un Thé chez nous.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Jurassic Park, plus que jamais d’actualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s